Intelligence artificielle et intelligence du cœur: Opportunités et risques pour la philanthropie

Joost Mönks and Charles Sellen

Tandis que la pandémie de Covid-19 a confiné de larges populations, le développement de l’intelligence artificielle (IA) s’est accéléré. De fait, cette révolution technologique est déjà installée dans nos vies. Mais jusqu’à présent, elle a été largement négligée par le secteur philanthropique. Or, ce phénomène aura des répercussions profondes sur ce dernier.

Il devra notamment faire face à quatre enjeux considérables : 1°) protéger la vie privée et garantir une utilisation éthique de cette technologie, 2°) accroître son impact positif, 3°) être vigilant face à l’influence des élites, 4°) mieux comprendre l’évolution du comportement des donateurs. Il convient de sensibiliser les acteurs de la philanthropie à la façon d’exploiter le potentiel de l’IA en faveur des causes caritatives. A plus forte raison, il est urgent de les interpeler sur la façon dont l’IA façonnera la société de demain.

Si les organisations de bienfaisance ne se positionnent pas, [...] elles risquent tout simplement de devenir marginalisées.

Au-delà d’une réponse philanthropique mondiale, massive et immédiate à la pandémie de Covid-19, la crise sanitaire actuelle a soulevé des questions fondamentales sur le rôle et la légitimité du secteur, au sein d’un paysage philanthropique mondial renouvelé. L’évolution de cet environnement n’est pas encore claire, mais l’Intelligence Artificielle (IA) aura une incidence déterminante, pour le meilleur ou pour le pire, et requiert une attention immédiate de la part des acteurs de la philanthropie.

 
Next Analysis to read

Valuing Asian social enterprise

Mehvesh Mumtaz Ahmed and Ruth Shapiro